Enquête de satisfaction préparation à la naissance

préparation à la naissance

préparation à la naissance

Futures mamans ou récemment accouchées, vous suivez ou avez suivi des séances de préparation à la naissance pendant votre grossesse. Qu’en avez-vous pensé? bénéfiques ?

Je co-anime avec une sage-femme Hélène Boyé une formation à destination des sages-femmes depuis 3 ans sur la préparation à la naissance.

 

Nous souhaitons recueillir des éléments pour connaître les attentes et la perception par les mamans de ces séances de préparations à l’accouchement.

Si vous en avez eu l’expérience n’hésitez pas remplir ce sondage en ligne.

Vous pouvez également laisser un commentaire à la fin de cet article ou m’écrire directement.

Je ne manquerai pas de vous faire part des résultats.

https://claudine7.typeform.com/to/TsWNn1

 

C’est quoi l’EFT


Voici donc un très petit livre à moins de 3 € qui vous explique l’essentiel sur l’EFT.

Vous y trouverez une description de la méthode. Des exemples d’applications comme :

La gestion du stress
l’EFT pour le couples
Pour les enfants de 0 à 3 ans
L’EFT avec les ados
Pour soigner des douleurs physiques, des allergies
Et pour faire tomber ses croyances limitantes.

Il reste que à mon humble avis il faut avoir vécu une séance avec une personne qui connait l’outil, même si il est très simple à utiliser. ça peut même se faire par téléphone y compris si on ne sait pas où se trouve les points à tapoter

Pour acheter ce petit livre à moins de 3 € vous pouvez cliquer directement sur cette image, cela me fera peut-être gagner quelques centièmes d’euro, je prendrai ça comme un honneur que vous me faîtes.

Vous trouverez dans cet article un témoignage de l’action de l’EFT pour réduire le stress avant de passer son permis de conduire.

L’EFT pour réussir son permis de conduire témoignage

Essayez et venez m’en parler.

Comment préparer une sortie photo avec TPE Google Maps et Stellarium

Voici une vidéo de Sylvain Lepoutre photographe qui nous expliques très clairement comment utiliser des logiciels pour arriver sur des lieux bien choisis et à la bonne heure.

Vous y apprendrez comment :

1) Trouver des coins sympas avec Google Earth :

où on peut faire de belles photos à l’aide de Google Earth à partir de 3’16

2) à quelle heure  c’est intéressant d’y aller avec TPE (The Photographer Ephemeris)

et pour choisir son angle de vue. à partir de 4’55

3) à 7’26 vous saurez utiliser Google Maps

pour voir le lieu en mode street view comme si vous marchiez sur la route.

4) à 12’4 vous apprendrez comment utiliser Stellarium

pour voir où dans le paysage le soleil se lève ou la lune, ainsi que toutes les étoiles.

Les liens pour trouver ces logiciels après la vidéo.

Pour télécharger Google Earth c’est ici : https://www.google.fr/intl/fr/earth/

Pour utiliser TPE gratuitement en ligne, c’est ici : http://photoephemeris.com/tpe-for-desktop

Pour télécharger Stellarium, c’est ici : http://www.stellarium.org/fr/

Voila !

L’EFT pour réussir son permis de conduire témoignage

L’EFT pour réussir son permis de conduire  :

J’enseigne l’EFT principalement à des sages-femmes mais aussi à des particuliers en entretien téléphonique. Voici un témoignage instructif d’une jeune femme qui doutait de ses capacités à réussir son permis de conduire. Elle m’a gentiment autorisé à reproduire son témoignage, elle relate notre séance d’EFT dans un groupe fermé de FB auquel je participais.
Young child wearing knitted cap, driving toy car / Jeune enfant portant un bonnet de laine et conduisant une voiture jouet

Le texte reproduit

  • son appel à l’aide auquel j’ai répondu en lui proposant une séance de coaching avec EFT
  • Puis le récit de notre entretien tel qu’elle l’a percu
  • La petite conclusion est de moi, bien sur puisque le résultat n’est arrivé que quelques jours après.

Bon les filles (oui c’est encore moi…)
A L’AIDE.
Je repasse le permis demain matin à 8h, donc.
Et je n’y arrive PAS. Je n’arrive pas à être zen, à positiver, à me voir capable, à me dire que ça va aller, je n’y arrive pas.
Qu’est-ce qui cloche chez moi ???
(Si vous êtes lancées pour me conseiller de l’homéopathie, du rescue, des huiles essentielles, désolée mais j’ai pas tout ça chez moi là tout de suite, je m’y prends un peu tard je sais )
De retour au chaud, je vous écris plus longuement.
Hier, donc, Claudine m’a appelée, et m’a fait découvrir l’EFT. A ce moment, sur une échelle de 1 à 10, ma croyance que je n’aurais pas mon permis était à 7. Claudine m’a très justement fait remarquer que si j’étais sûre à 100% que je ne l’aurais pas, je ne prendrais même pas la peine d’y aller, donc c’est qu’il y avait une toute petite partie de moi qui y croyait, et il fallait l’encourager, équilibrer les énergies.
A l’aide des points d’acupuncture (et de Claudine ♥) j’ai donc commencé par accepter la grosse partie de moi qui n’y croyais pas, en répétant sur tous les tons, “Même si je ne crois pas que j’aurais mon permis, je m’aime et je m’accepte telle que je suis”. Au début, j’étais dubitative : m’aimer et m’accepter telle que je suis ? Et puis quoi encore ? Mais le fait de le répéter plusieurs fois, et de tapoter les points clefs, m’a fait totalement rentrer dedans. On s’est ensuite concentré sur mes ressentis physiques (un petit mal de ventre à l’idée du lendemain), une autre ronde basée là-dessus… puis nous avons discuté de mes échecs aux examens, qui ne surviennent que lorsque je suis face à face avec la personne qui m’examine. Donc à l’écrit, je gère, mais à l’oral, galère ! (sauf pour l’oral de français du bac mais je me demande encore si j’étais pas sous drogue ce jour-là, jamais compris comment j’ai pu le réussir — ah si pardon : je suis trop forte mouahahah) Claudine m’a demandé si je me souvenais d’où ça venait, et oui, je me suis souvenue de mes années de solfège, toute petite, au conservatoire, avec une prof terrorisante, et de la malchance qui m’a suivie jusqu’à ce que je jette l’éponge et passe à l’apprentissage du piano en autodidacte : que des profs horribles, méchantes et humiliantes. Chaque examen oral (chant, présentation, piano) me mettait dans des états pas possibles parce que le regard jugeant des profs et du directeur de l’école me paralysait. Je vomissais avant, je pleurais pendant, et après j’étais inconsolable. Et j’échouais, aussi \o/
Nous avons parlé de la confiance en soi, Claudine m’a expliqué qu’elle se basait sur trois choses : la connaissance, l’expérience, et l’assurance. Avais-je les connaissances requises pour passer le permis ? oui. Avais-je assez d’expérience au volant ? oui. Avais-je de l’assurance au volant (leçons de conduite et examens mis à part) ? oui !
Réaliser que j’avais tout ça, m’a fait énormément de bien.
Nous avons donc désactivé l’élastique du passé lié au solfège puis Claudine m’a demandé de répéter en tapotant les endroits stratégiques, “Et si j’avais mon permis ?”
(ah tiens au passage j’ai oublié de vous dire qu’elle a une voix juste ouaouh Claudine, très douce, qui fait passer plein d’émotions, moi qui suis très sensible aux voix des gens j’étais très touchée rien que par ça)
Donc, oui, en fait : “Et si j’avais mon permis ?” L’idée a germé en moi, je me suis retrouvée dans une espèce de transe, c’était vraiment très bizarre. Je sentais que l’idée prenait racine en moi pour de VRAI, pas comme avant où j’étais dans le rationnel (ben oui, pourquoi les autres l’auraient et pas moi ? y’a pas de raison, alors qu’en fait je n’y croyais pas vraiment), là j’y croyais pour de vrai au plus profond de mon ventre, d’ailleurs ce ventre ne me faisait plus mal. J’avais les larmes aux yeux, je me sentais envahie d’une émotion que je n’ai pas réussi à identifier tout de suite (et là je pense que c’était un mélange de bien-être profond et de gratitude)
Nous avons continué cette ronde, je me suis sentie emplie d’une force nouvelle, mon sourire s’agrandissait au fur et à mesure, je me sentais vraiment bien, c’était génial.
Une fois que ce fut fini, (40 minutes quand même, j’en ai des noeuds à démêler…) Claudine m’a dit que le lendemain, le plus important serait d’être dans le moment présent. Pas de projection, ni en avant ni en arrière, pas de juge intérieur avec son regard sévère sur chacun de mes gestes. Ca ne m’aurait fait que penser des conneries et ça ne m’aurait pas aidé. Nous avons raccroché, et je suis descendue discuter avec ma maman avant de remonter me mettre au lit et bouquiner un petit peu. J’étais joyeuse. J’ai mis la dernière méditation de Calme et attentif comme une grenouille et je me suis endormie très rapidement.
il y a 11 heures
Ce matin, je me suis réveillée et pour la première fois de ma vie mon cerveau n’était pas en train de ruminer à droite à gauche, j’avais l’esprit vide, ou plutôt uniquement concentré sur mes cinq sens, exactement comme me l’avait conseillé Claudine. A savoir que c’est inédit chez moi puisque ma pensée en arborescence (damn it) me fait toujours vagabonder et en situation de stress, toujours vers le pire…
J’étais très sereine, pas de boule au ventre, pas d’envie particulière : ni d’y être à tout prix, ni de me terrer dans un coin et d’attendre la mort (véridique pour mon dernier passage…). Je suis allée réveiller mes frères, on a dansé sur une musique, c’était très cool, j’avais du mal à me dire que c’était bien moi cette fille super zen !
Après hop, mon père me conduit au point de départ du permis. Dans la voiture, la radio qui passe une chanson de Robbie Williams (“Supreme”, celle qui est sur l’air de I Will Survive) et je chantonne.
Au moment de rentrer dans la voiture de l’examen, je suis détendue mais j’ai du mal à rester ancrée dans le présent. Je me projette trop. Je me demande déjà ce que je vais vous raconter, si je vais sortir en pleurant comme la dernière fois, s’il y aura du monde sur la route, si l’examinateur a un mauvais souvenir de moi, quelles manœuvres il va me faire faire, si ma monitrice en a marre de me revoir toutes les semaines… bref : pas cool. (tout ça en 30 secondes hein, sinon c’est pas drôle si ça va trop lentement) Alors là, Robbie Williams vient à ma rescousse. Je n’ai pas réussi à taire mon juge intérieur et son regard sévère sur moi, pour laisser la place au silence dans ma tête. Je pense que je n’y arriverais jamais… mais je me suis souvenue que petite quand les pensées étaient trop bruyantes je m’endormais avec de la musique. Alors dans la voiture, dès que je sentais mon esprit partir et me juger, ou se projeter, je me mettais à chantonner dans ma tête la chanson de Robbie Williams. J’étais toujours très sereine. J’ai conduit correctement, j’ai fait la girouette sur les rétros (le credo de ma monitrice en leçon c’est “Rétroooo… clignooooo… viteeeesse…” ^^)
Sur les routes à 90 (donc à 80 pour moi) j’avais du mal à aller au dessus de 70, il a fallu qu’il me le rappelle deux ou trois fois. A un moment, je vois un camion arrêté au feu rouge avec les feux de détresse allumés, je ne savais pas à quelle distance du feu il était alors je me disais que c’était un peu risqué de me lancer à le doubler et finalement de pas pouvoir me ranger dans la file. Mais je me suis dit que ça le faisait peut-être pas trop de lui dire que je ne savais pas trop évaluer la distance, alors je me suis mise derrière le camion, il m’a fait remarqué que si je restais là, on en avait pour la journée (haha, ce que je savais hein, mais je suis restée zen et imperturbable), j’ai fait une rapide marche arrière et j’ai doublé le camion. Sans paniquer. Quand il m’a demandé de revenir au point de départ, je situais mal où j’étais dans la ville donc j’ai raté le carrefour le plus proche mais j’ai réussi à garder encore mon calme et j’ai vite repéré le virage suivant pour revenir au point de départ.
J’espère que le résultat sera positif mais en tout cas je ressors GRAN-DIE de cet examen, très profondément grandie. Je suis pleine de gratitude et très heureuse d’avoir pu bénéficier de l’aide de Claudine car j’en avais immensément besoin et cela m’a fait beaucoup de bien.
Par contre, très bizarrement, c’est vrai que ça donne soif l’EFT, dites donc !
Merci encore de votre soutien. Vous êtes en or.

Et pour finir, elle a bien eu son examen ce jour là.

La fessée ou la Violence Educative Ordinaire

Je souhaite inaugurer ma page FB PRO par un article qui soit un hommage en quelque sorte, aux Papa, Maman et Admins du Groupe Facebook Education Bienveillante et Parentalité Positive qui m’ont engagée à la créer.
Je suis venue sur ce groupe pour y apprendre à être une chouette grand-mère et j’y ai beaucoup appris. En échange j’ai contribué en apportant mon expérience d’accompagnement des personnes dans leur vie professionnelle, bref mes talents de coach.
Mais revenons au sujet de cet article. Je voudrais promouvoir un petit livre, pas cher (12,50€) mais combien riche d’enseignements pratiques : ce livre s’intitule La Fessée Questions sur la violence éducative de Olivier Maurel.
Pourquoi ce livre ? Parce que j’ai été une maman qui a tapé ses enfants : Junge bekommt eine Ohrfeige - Gewalt in der Familieclaques, gifles, tapes, fessées… je ne sais pas quel est l’ordre de gravité, mais je regrette de n’avoir pas su faire autrement à l’époque et je m’en excuse auprès de mes trois fils. Ils pourront me dire que ce n’est pas grave mais je dirai que si ! Car, à leur tour, ils vont peut être trouver nécessaire la tape ou la fessée. Et c’est ce que je ne veux pas pour mes petits-enfants, ni pour aucun autre enfant d’ailleurs.
Ce livre est facile à lire car il est sous la forme de questions dont les réponses prennent moins d’une demie-page.
Quelques exemples de questions dont vous aurez la solution :

  • Pourquoi les enfants sont-ils le seul groupe social qu’il est admis de frapper ?
  • L’enfant n’est-il pas naturellement violent ? Une violence mesurée n’est-elle pas nécessaire pour maîtriser cette violence naturelle ?
  • Est-il vraiment possible de ne pas frapper ses enfants ?
  • Pourquoi la plupart des gens qui ont été frappés considèrent-ils qu’il est tout à fait normal de frapper les enfants ?
  • N’est-il pas exagéré de vouloir interdire la tape et la fessée au même titre que la bastonnade ?
  • Sur quels comportements innés agit-on quand on frappe un enfant ?
  • Quels sont les principes acquis par un enfant frappé ?

Children violenceEt vous n’oublierez pas de lire la page 135 sur les résistances auxquelles doit se préparer tout partisan d’une interdiction de la fessée.

etc. etc. etc.

Ce petit livre trouvera sa place aux toilettes après avoir été sur votre table de chevet, afin que le maximum de personnes de votre entourage en prenne connaissance lors de ces moments précieux centrés sur soi.

 

Mais j’aurais d’autres occasions de vous reparler de ce petit livre et de la VEO*, sigle couramment utilisé dans ce groupe EBPP*.

Très bonne lecture.

VEO : Violence Educative Ordinaire

EBPP : Groupe Facebook Education Bienveillante et Parentalité Positive

Ceux qui changent le monde sont des gens ordinaires qui font des choses extraordinaires

Parce qu’on a besoin de jeunes gens inspirants, parce qu’il représente cette nouvelle génération qui nous fait entrer de plein pied dans ce nouveau monde régénérant et plein d’espoir, voici Marc de la Ménardière, un jeune cadre dynamique qui nous montre le chemin.